SKÁLD - Viking Memories

Fort du succès de son premier album "Le Chant Des Vikings", le désormais duo Skáld n'a pas attendu bien longtemps avant de réitérer un coup de maître avec "Viking Memories", sorti il y a quelques mois, et les propulsants sans difficultés au rang de référence neofolk. Les français Justine Galmiche ( au chant ) et Pierrick Valence ( au chant et aux instruments ), menés à la composition et à la production par Claude Voisin-Boisvinet ont présenté ce nouvel opus en octobre dernier via Decca Records et Universal

 

C'est toujours en vieux norrois, cette langue scandinave médiévale ( utilisée entre le VIIè siècle et le XIIè siècle ) que le groupe chante ses chroniques légendaires et historiques. Pour les textes, la source première des musiciens est un certain Snorri Stulursson. Homme politique, poète et historien islandais, il est également l'auteur de multiples sagas mythologiques basées sur les récits des scaldes. Au travers de ces influences, c'est une véritable passation de savoir qui s'opère et confère ainsi à l'oeuvre de Skáld une légitimité sans égal dans son travail de mémoire. 

Viking Memories nous transporte au travers d'épopées mythiques, de voyages et d'aventures liant l'Homme à son environnement, à la nature et notamment à l'océan. De nombreux titres de ce disque nous embarquent sur des eaux froides et dangereuses ( Grótti, Sækonungar, Víðförla ou encore Hafgerðingar ). Une fois de plus, on retrouve ce duo de voix puissantes, qui forge l'identité du groupe, entouré d'instruments traditionnels ( tels que le Nyckelharpa instrument à cordes scandinave du 14è siècle, ou encore le Skaldharpa  conçu spécialement pour le groupe par le luthier Jean-Claude Condi ), de peaux de bêtes, ou encore d'instruments plus contemporains tels que le violoncelle. Toute fois on peut noter une présence accrue ( voir même excessive ) d'arrangements et d'effets divers qui viennent parasiter l'authenticité et la volonté première du disque ( notamment sur la première partie de celui-ci, avec les titres Fimbulvetr, Jörmungrund, ou Sækonungar ). On pourrait ainsi reprocher à Skáld d'avoir, sur cet opus, un peu trop lissé le contenu et par conséquent attenué l'impact et la force tribale qui se dégagent de sa musique. 

 

Outre ce détails qui ne manquera pas de trouver un écho plus positif chez une bonne partie de l'auditoire, on ne peut, à nouveau, que saluer le travail et le talent de Justine et Pierrick sur ce Viking Memories, surtout lorsque l'on considère que seulement un an s'est écoulé entre sa sortie et celle de leur premier album, Le Chant Des Vikings. Une fois n'est pas coutume, Skáld assoie sa renommé et justifie l'engoument rapide qui s'est créé autour du groupe. Il faudra attendre encore pour savourer ces nouveaux titres en live, mais en attendant, un seul conseil : se procurer le disque, et l'écouter ! 

 

Skald

1/ Fimbulvetr

2/ Jörmungrund

3/ Grótti

4/ Norðrljós

5/ Sækonungar

6/ Þistill Mistill Kistill

7/ Sólarljóð

8/ Víðförla

9/ Hafgerðingar

10/ Í dansinum

11/ Nýr

Ajouter un commentaire